top of page

La peur du travail ou ergophobie et l'hypnose

Dernière mise à jour : 24 mai

L'ergophobie ou la peur du travail, est un trouble psychologique souvent sous-estimé, mais qui peut avoir des conséquences significatives sur la vie quotidienne et la carrière d'une personne. 



Comprendre le fonctionnement de l'ergophobie


L'ergophobie est la peur intense et irrationnelle du travail. Les personnes sujettent d'ergophobie ressentent une anxiété excessive à l'idée de travailler, ce qui peut se manifester de différentes manières. Parmi les symptômes les plus courants, on note :

  • de l’anxiété anticipatoire : les personnes peuvent ressentir une appréhension intense à l'idée de se rendre au travail ou de commencer une tâche professionnelle. Le dimanche soir est souvent très douloureux, avec l’anticipation désagréable de la semaine à venir.

  • une impression de forte pression hiérarchique, de ne pas se sentir à la hauteur des exigences demandées

  • des symptômes physiques : on peut faire face à une boule au ventre, des maux de tête, des nausées, des tremblements, des vertiges, une transpiration excessive, des troubles du sommeil…

  • des pensées obsessionnelles autour du travail.

  • une forme d’agressivité, d’irritabilité

  • une paralysie, une incapacité à faire face aux tâches, aux demandes…

  • un évitement des responsabilités professionnelles : les personnes peuvent développer des stratégies de fuite pour échapper aux situations professionnelles, ce qui peut entraîner des absences fréquentes, des retards répétés et un rendement médiocre.

  • une fuite dans la recherche d’un travail, dans le passage des entretiens d’embauche



Les raisons de l'ergophobie


L’ergophobie se traduit par une angoisse incontrôlable, parfois irrationnelle, qui met le corps en alerte comme pour faire face à un danger potentiel. Les raisons de cette activation du système sont multiples et diverses en fonction de l’histoire personnelle de chacun :

  • des traumatismes vécus tels qu’un licenciement, un harcèlement… mais aussi des traumatismes plus anciens qui peuvent être reliés au système scolaire, à une éducation stricte, l’échec n’étant pas admis, une optique de perfectionnisme poussé à l'extrême, une culture de la punition face aux erreurs …

  • des croyances négatives sur le monde du travail 

  • une difficulté à gérer ses émotions, son stress

  • des difficultés à s’affirmer, à trouver sa place, à défendre ses convictions

  • des difficultés à gérer les contraintes, les frustrations

  • le sentiment du syndrome de l’imposteur 

  • recherche éperdue de reconnaissance par la sphère professionnelle

  • une faible estime de soi

Chaque angoisse à son histoire. D’autres raisons peuvent donc exister.



Les conséquences de l'ergophobie

L'impact de l'ergophobie va bien au-delà du simple sentiment d'anxiété. Les conséquences peuvent être graves et affecter la vie personnelle et professionnelle de manière significative :

  • un isolement social : Les personnes peuvent se retirer socialement, évitant les interactions professionnelles et même les activités sociales liées au travail.

  • la dégradation de la santé mentale : l'ergophobie peut entraîner le développement de troubles dépressifs, attaques de panique, de troubles anxieux généralisés, des troubles du sommeil, de l’alimentation, une faible estime de soi et confiance en soi...

  • un impact sur la carrière : la peur du travail peut entraver la progression professionnelle et les opportunités de carrière, car les personnes atteintes peuvent éviter les promotions, les nouvelles responsabilités ou même changer de travail.

  • des difficultés dans la vie personnelle : les difficultés rencontrées dans le monde du travail se répercutent très souvent de manière directe ou indirecte dans la vie personnelle du sujet à travers l’isolement, le manque de confiance en soi et d’estime de soi, les difficultés à gérer ses émotions et son stress….


peur du travail ergophobie hypnose paris 20 laurie le borges hypnotherapeute


Comment l'hypnose peut aider à surmonter l'ergophobie ?


En accompagnement en hypnose, nous prenons le temps d’aller observer les spécificités de l’histoire unique de la personne. 

L'hypnose peut être utilisée comme outil thérapeutique à plusieurs niveaux comme par exemple :

  • le repérage des déclencheurs : les personnes peuvent explorer leurs pensées et identifier les déclencheurs spécifiques de leur peur du travail. Cela permet de mieux comprendre les origines de l'ergophobie, si cela s'avère nécessaire.

  • la gestion des émotions et du stress : les séances d'hypnose incluent souvent des techniques de relaxation profonde, permettant aux personnes d’apprendre à se détendre et à trouver des ressources en soi pour gérer leur stress et leurs émotions de manière plus efficace. Cela peut améliorer la tolérance au stress et la résilience face aux défis professionnels.

  • restructuration cognitive : l'état d’hypnose peut aider à reprogrammer les schémas de pensée désagréables associés au travail. En encourageant des pensées plus adaptées et constructives, elle contribue à changer la perception du travail et à réduire l'anxiété.

  • renforcement de la confiance en soi et de l'estime de soi : permettant ainsi aux personnes de se sentir plus compétentes et capables de faire face aux exigences professionnelles…


Un accompagnement en hypnose pour travailler sur l’ergophobie s’effectue sur plusieurs séances.


C'est avec plaisir d'échanger si vous avez la moindre question. Retrouvez toutes les informations sur l'hypnose ainsi que mes coordonnées ici


Bien à vous,

Laurie Le Borgès

Hypnose Paris 20

06 83 98 01 24


91 vues0 commentaire

コメント


bottom of page