top of page

La personnalité borderline ou limite



La personnalité borderline ou dites limite fait partie des troubles de la personnalité.


Le trouble de la personnalité fait partie des troubles psychiatriques répertoriés dans le DSM-5.

Il se caractérise par une intolérance à la solitude. Elles mettent tout en œuvre pour éviter de souffrir d’un sentiment d'abandon. Lorsque les stratégies échouent, elles vivent une situation de crise. Parmi ses crises, on peut retrouver des tentatives de suicide comme un appel au secours pour que l'on s’occupe d'eux.


La définition de la personnalité borderline selon le DSM-5 "se caractérise par une tendance constante à l'instabilité et l'hypersensibilité dans les relations interpersonnelles, l'instabilité au niveau de l'image de soi, des fluctuations d'humeur extrêmes, et l'impulsivité". Les personnalités borderlines font partie du groupe B du DSM-5 correspondant aux personnalités impulsives. La prévalence médiane estimée est de l’ordre de 2,7% aux Etats-Unis.



Les causes de ce trouble de la personnalité


Une composante héréditaire semble être présente. Les parents au premier degré de personnes ayant eu un diagnostic du trouble de la personnalité borderline (limite) seraient 5 fois plus susceptibles de développer le trouble que la population générale.

Les dérèglements des fonctions de régulation du système cérébral et du système des neuropeptides pourraient également participer à ce trouble pour certaines personnes mais pas toutes.

On remarque certains facteurs qui peuvent contribuer au développement d'un trouble de la personnalité borderline :

  • Des forts stress vécus au cours de la petite enfance 

  • Des reviviscences de sévices physiques et/ou sexuels 

  • De la négligence infantile

  • Une séparation avec les parents et/ou la perte d'un parent au cours de l'enfance 

La liste des causes possibles est non exhaustive.



Les caractéristiques identifiables d’un trouble de la personnalité borderline ou limite


Un diagnostic reposant sur des critères cliniques doit être effectué chez un psychiatre. Les symptômes apparaissent au cours de l’adolescence ou au début de l'âge adulte en général.

Parmi les critères suivants, la personne doit répondre au moins à 5 des critères suivants pour être diagnostiquée comme ayant un trouble de la personnalité borderline :

  • une énergie extrême dépensée pour éviter le sentiment d’abandon ou de négligence (qu’il soit réel ou imaginaire) avec réaction de peur ou de colère intense

  • des fluctuations rapides d'humeur, qui en moyenne durent quelques heures et rarement plus de quelques jours

  • sentiments forts de vide, de ne pas exister d’autant plus quand elle a l’impression que personne ne se soucie d’elle et/ou prend soin d’elle

  • des relations intenses instables qui fluctuent entre idéalisation et dévalorisation de l'autre

  • un comportement ou des menaces de suicide ou d'auto-mutilation (se couper, se brûler …) fréquent. La plupart de ces actes autodestructeurs n’ont pas pour objectif mettre fin à leur vie, mais le risque de suicide est 40 fois supérieur à celui de la population générale. 8 à 10% de ces personnes décèdent par suicide. 

  • un changement brutal et radical de point de vue sur soi-même pouvant amener à changer d’opinions, de valeurs, d’objectifs, d’amis… 

  • des pensées paranoïdes passager ou des symptômes dissociatifs graves et parfois des symptômes psychotiques comme des hallucinations ou des idées de référence peuvent être amenés par un stress excessif couramment en lien avec la peur de l'abandon. 

  • une impulsivité dans au moins 2 contextes différents et qui peuvent portés préjudice comme des rapports sexuels non protégés, le recours aux substances en excès, une frénésie dépensière et/ou alimentaire, une conduite imprudente, l’addiction au jeu etc…

  • une forte colère inappropriée ou des difficultés à gérer l'émotion de la colère. Cette colère peut se manifester de façon sarcastique et mordante, avec amertume ou avec des propos virulents. Leur colère est souvent orientée vers un proche qu'ils accusent de négligence ou d'abandon. 


On retrouve également souvent : 

  • peur de la solitude

  • les choses sont vécues comme bien ou mal, de manière extrême, sans nuances possibles 

  • elle peut ressentir de l'empathie pour une personne et prendre soin d'elle à condition qu’elle sente une réciprocité et qu’on s’occupera d’elle quand elle l’exigera.

  • la personne se juge souvent comme mauvaise 

  • sentiment de honte et de culpabilité, ce qui renforce leur sentiment d'être mauvais.

  • extrême sensibilité aux stress des autres

  • sabotage régulier lorsqu’elle est sur le point d'atteindre un objectif


A ne pas confondre avec le trouble bipolaire, le trouble de la personnalité narcissique (pour en savoir plus ici) ou le trouble de la personnalité histrionique ! 

A ne pas confondre non plus avec un trouble de stress post-traumatique (pour en savoir plus ici, un trouble de toxicomanie ou avec un état anxieux (voir l'article sur le sujet ici).

personnalité borderline ou limite hypnose paris 20 laurie le borges


Quelles sont les solutions thérapeutiques pour un trouble de la personnalité borderline ou limite ?


Plusieurs approches ont montré des améliorations significatives :

  • une psychothérapie

  • cette thérapie peut être accompagnée par une prise de médicaments permettant d’accompagner la personne dans son processus de travail

  • les thérapies cognitivo comportementales (TCC). L'objectif sera de mettre en situation dérangeante avec des étapes progressives adaptée à la personne pour s’accoutumer aux situations problématiques.

  • la thérapie de groupe permettant d’avoir l’effet de groupe et de prendre conscience de ne pas être seul(e) face à ces problématiques.

  • un accompagnement en hypnose. Après avoir établi un diagnostic chez un médecin ou psychiatre, et être suivi en psychothérapie, un travail en hypnose sur plusieurs séances en complément permet d’accompagner la personne sur . 


La psychothérapie et l’accompagnement en hypnose ont pour but de travailler de manière différente par exemple sur :

  • les traumatismes éventuels de l’enfance, l’adolescence ou l'âge adulte

  • l’amélioration de l’image de soi

  • la régulation des émotions



C'est avec plaisir d'échanger si vous avez la moindre question. Retrouvez toutes les informations sur l'hypnose ainsi que mes coordonnées ici


Si l'article vous a plu, n'hésitez pas à le partager :)


Bien à vous,

Laurie Le Borgès

Hypnose Paris 20






Bibliographie

Formation du Dr Alain Héril




92 vues0 commentaire

Comments


bottom of page