La peur du manque

Dernière mise à jour : 1 mai

La peur de manquer est présente sous différentes formes chez beaucoup de personnes : l’angoisse du manque, manque d’argent, de nourriture, d’amour, de liberté, de plaisir… Cette impression de manque laisse un sentiment de vide, d’incomplétude par la croyance d'être en insuffisance ou en l'absence de ce qui est essentiel. C’est la peur que les besoins fondamentaux ne soient pas satisfaits.

Les angoisses du manque peuvent être différentes mais ont de nombreux points communs.

peur du manque et hypnose, hypnose paris 20, Laurie Le Borgès, hypnotherapeute Paris 20

Les conséquences de l'angoisse du manque

L’angoisse du manque peut engendrer plusieurs conséquences :

- une forme de désespoir, une sensation paralysante

- ou au contraire une hyperactivité

- une consommation exagérée de biens matériels, pour tenter de combler le vide créé par le manque et la séparation

- la sensation de tristesse de manquer aujourd’hui ou bien de manquer plus tard de tout ce qui n'existera plus ou bien encore de ce que l’on n’a plu

- la peur de manquer d'argent

- la peur d’avoir manqué l’essentiel, d'être passé à côté de quelque chose

- ...

Qu'est-ce qui se passe en nous lorsque nous sommes sujet à l’angoisse du manque ?

La plupart du temps, la peur du manque se forme au niveau de notre dialogue intérieur orienté vers des projections futures anticipant des scénarios pessimistes. D’autant plus que le manque est une notion avant tout subjective.


- La peur du jugement des autres

Pour certaines personnes, les prises de décision se font en fonction du regard, du jugement des autres.

Est-ce que l'on ne va pas m'exclure ? Est-ce que je vais encore être accepté(e) dans le groupe auquel je me suis intégré(e) ?

Est-ce que mes amis, ma famille ne vont pas m’exclure ?

La peur du manque de contact, du manque de lien social est alors présente.


Si je décide d’acheter des vêtements d’occasion, si je prends un vieux téléphone, si je me tourne vers une manière différente de penser de ce que j'avais pour habitude jusqu'à aujourd'hui… La peur de perdre des liens, la peur de manquer de ce que j'imagine que ces liens m'apportent… En outre, les réseaux sociaux sont devenus pour beaucoup une norme de comparaison aux autres et n'aident pas et peuvent donner cette impression de vouloir toujours plus.

Beaucoup de personnes publient uniquement les meilleurs instants. On voit peu de personnes parler de ses problèmes familiaux, de ses disputes avec le conjoint, de ses insomnies, de ses déprimes, … Cela peut amplifier l’impression qu'il existe un manque dans sa vie. Certaines personnes ont l’impression de courir continuellement après quelque chose, sans trop savoir quoi et pourquoi.

Pour en savoir plus sur la peur du rejet, c'est ici

- La peur de prendre la mauvaise décision

Les décisions peuvent être impulsives et dictées par la peur de manquer, comme la peur de rater quelque chose, la peur d’avoir moins que les autres…Pour certains, la peur peut se transformer en source d’anxiété en pensant avoir pris une mauvaise décision.


- Le sentiment d’insécurité

Cette peur de manquer peut créer de l’insécurité, le sentiment de manquer d’argent par exemple, la peur de ne pas pouvoir combler ces besoins futurs. La personne se met alors souvent à thésauriser son argent, à l’accumuler au maximum. Une instabilité économique générant de l’inflation/une baisse de pouvoir d’achat peut déclencher ou aggraver le sentiment d’insécurité d’une personne sujette à la peur du manque.

L'accumulation peut se faire aussi avec des objets.


Cependant, on remarque que ce qui pour une personne est considéré comme un manque peut ne pas l’être pour quelqu’un d’autre. Ainsi, le manque est une perception et non une réalité absolue.

Les circonstances extérieures : la peur du manque en période de confinement ou en temps de guerre

Durant les périodes de confinement (retrouver l'article sur le sujet ici) ou bien encore avec les conséquences économiques anticipées de la guerre, la peur du manque peut se révéler ou bien peut être accentuée d'une manière ou une autre : la peur de manquer de nourriture, de manquer de biens essentiels, de manquer de liberté, de manquer de contacts humains, de perdre en pouvoir d’achat...

Par conséquent, certaines personnes ressentent le besoin compulsif de faire des stocks de nourriture, de PQ, d’essence... ou aller à l'encontre des consignes de sécurité. Ceci peut engendrer à plus ou moins long terme, des angoisses, des peurs et une forme de mal-être.


Quelles sont les solutions envisageables pour pallier la peur du manque ?

Relaxation, méditation, sport, hypnose... chacun peut trouver une aide pour trouver un meilleur équilibre.

Vous trouverez ici un exercice de relaxation en démonstration vidéo

L'hypnose peut apporter une grande aide pour travailler sur cette peur du manque. La peur étant subjective, un travail sur la perception peut être effectué.

En fonction des spécificités de la problématique de chacun, le travail peut s’orienter sur les origines, sur les sensations, sur les représentations intérieures, sur le dialogue intérieur de cette peur pour en changer la perception et la faire diminuer ou la remplacer par plus d’apaisement, de sérénité, de bien-être, de confiance…



C'est avec plaisir d'échanger si vous avez la moindre question. Retrouvez toutes les informations sur l'hypnose ainsi que mes coordonnées ici


Bien à vous,

Laurie Le Borgès

Hypnose Paris 20


Bibliographie

Psychologies lien

Santé Mentale lien


83 vues0 commentaire