L'hypnose : une solution pour sortir de la dépendance affective ?

Dernière mise à jour : 2 mai

La dépendance affective, qu'est-ce que c'est ?


Tout part de ce besoin essentiel d'amour et d'attachement. On a tous besoin d’être aimé. Mais, ce besoin naturel peut devenir une obsession pour certaines personnes au point de fonctionner que vis-à-vis de cette recherche perpétuelle de se faire apprécier, accepter et aimer.

sortir de la dépendance affective et hypnose, hypnose paris 20, Laurie Le Borgès, hypnotherapeute Paris 20

La dépendance affective, d'où ça vient ?


Dans certaines situations, notre enfance ou des expériences de vie nous conditionnent sur notre capacité à s'aimer soi-même, à se sentir aimer et à aimer.

Lorsqu'on n'a pas eu l'attention nécessaire ou qu'on n'a pas eu le sentiment de l'avoir eu, la dépendance affective peut se développer.

Dans d'autres situations, certains évènements considérés comme traumatisants peuvent enclencher cette dépendance. Elle touche aussi bien les hommes que les femmes.

Les conséquences de la dépendance affective


La peur d’être seul(e) ou au contraire la recherche de la solitude sont deux types de comportements que l'on retrouvent régulièrement. Ces comportements sont à première vue, à l'opposé l'un de l'autre.

Ils vont aboutir à une forme de mal-être qui se traduit de pleins de manières différentes en fonction des personnes : - ne jamais se sentir à l'aise, en sécurité émotionnelle lorsqu'on est au contact d’autrui - ne pas se sentir à la hauteur, se dévaloriser - rechercher constamment l’attention des autres - être en constant besoin de la validation extérieure, d'un aval, d’être épaulé(e) - un manque d'autonomie qui peut s'étendre aux idées, aux opinions, au système de valeurs. Les personnes ont des difficultés à forger leur propre opinion et suivent constamment l'avis des autres. - une anxiété, un stress, des angoisses voire un état dépressif... - choisir inconsciemment de s'installer dans une relation toxique (article sur le sujet ici). Durant cette relation toxique, on remarque souvent des attitudes de soumission ou encore de ne pas arriver à dire stop et à fixer ces propres limites. Cette relation peut aller vers de la maltraitance : - psychologique : le conjoint qui rabaisse sans cesse, qui critique tout le temps la personne,... - physique : violence conjugale, coups, blessures (pouvant aller dans les cas très extrêmes jusqu'au meurtre)... - après une rupture, avoir beaucoup de difficulté à s'en remettre : voir tout en noir, ne plus avoir goût à la vie, avoir la sensation d'une grande souffrance qui perdure dans le temps. Attention à ne pas confondre avec la crainte de la rupture, présente chez beaucoup de personnes et qui n'est pas forcément reliée à de la dépendance affective. L'appréhension de la période désagréable qui peut survenir est normale, elle permet de commencer à faire le deuil de la relation. Pour en savoir plus sur le sujet de la rupture, vous trouverez un article ici Ceci ne touche pas uniquement les relations de couple : les relations familiales, amicales ou même au travail avec les collègues, le responsable... peuvent être concernés. Les conséquences sont nombreuses et variées, chaque personne réagissant à sa manière.


Pour aller plus loin, vous trouverez un article sur le sujet de la dépendance affective, vous trouverez un article ici


Exercice pour soulager le poids de la dépendance affective

Installez-vous dans une position confortable, de préférence en position assise (en position allongée, les risques de s'endormir sont plus grands et ce n'est pas l'objectif recherché ici). Prenez un peu de temps pour vous, simplement pour respirer : je vous propose de prendre une grande inspiration. A l'instant où vous sentez vos poumons se remplir d'air, bloquer votre respiration quelques secondes et expirez : laissez ressortir complètement l'air de vos poumons. Observez ce qui se passe à l'intérieur de votre corps : certaines parties relâchent peut être déjà certaines tensions, douleurs, stress... lors de l'expulsion de l'air, peut être que d'autres endroits de votre corps ne sont pas encore détendus : repérez ces zones dans votre corps. Prenez une seconde inspiration et bloquez de nouveau l'air quelques secondes, ensuite relâchez votre expiration. Replongez à l'intérieur de vous même pour écouter votre corps, dans quelles zones ressentez-vous une détente qui commence à s'installer ? Continuez cet exercice jusqu'à ressentir de plus en plus cette détente s'installer. La suite consiste à aller s'imaginer dans un endroit qui vous convient : simplement vous pouvez ressentir votre corps à l'endroit où vous êtes installé : le contact de chaque partie du corps avec le canapé, le fauteuil... écoutez les bruits environnants... Imaginez-vous dans un lieu agréable, au bord de l'eau, à la montagne, à la campagne... pour observer ce que vous voyez dans ce paysage, sentez la température plaisante, peut être certaines odeurs, senteurs appréciables de la nature, les bruits alentour... Et dans cet endroit, imaginez voir le vous même du futur, ce vous même qui n'a plus cette dépendance affective. Tout en ce vous même reflète à quel point vous êtes libre, léger, serein, apaisé... Cela se remarque dans votre façon de bouger, les expressions de votre visage, dans votre manière de parler, le rythme, le son de votre voix, dans votre énergie qui se dégage de vous même. Observez et écoutez ce vous même du futur, le futur qui commence toujours ici et maintenant. Et imaginez faire un pas pour aller l'intégrer : intégrer son corps, son esprit pour voir à travers ses yeux, entendre à travers ses oreilles, ressentir à travers ces sensations d’être un peu plus libre, plus léger, plus serein... et commencer à imaginer vivre sa vie. Au bout de quelques minutes, revenez tranquillement en gardant le positif avec vous.


En quoi l'hypnose peut aider face à la dépendance affective ?

Si après cet exercice, que vous pouvez utiliser plusieurs fois, vous ne vous sentez pas encore bien, une aide extérieure peut être la bienvenue. L'hypnose est une solution pour sortir de la dépendance affective : le travail se fait pour (ré)apprendre la confiance en soi, l'estime de soi, l'autonomie... Si vous souhaitez en savoir plus, vous trouverez un article sur le sujet ici. C'est avec plaisir d'échanger si vous avez la moindre question. Retrouvez toutes les informations sur l'hypnose ainsi que mes coordonnées ici


Bien à vous, Laurie Le Borgès

Hypnose Paris 20


Bibliographie

Libheros lien

Psychologies lien

120 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout