Rupture, séparation, divorce

Dernière mise à jour : 29 mars

Une rupture amoureuse est une étape parfois très difficile à surmonter : peur de quitter son conjoint, de se retrouver seul(e), de blesser son partenaire, la peur d'une douleur, d'un chagrin insurmontable...

Mais, la rupture peut être l'occasion de revivre, de se retrouver et de recréer sa vie comme on le souhaite.

rupture, divorce, separation, mieux le vivre avec l'hypnose, hypnose paris 20, Laurie Le Borgès, hypnotherapeute Paris 20
Mieux vivre une rupture avec l'hypnose

L'acceptation de la rupture


Que ce soit vous, votre partenaire ou d'un commun accord qui envisagez de mettre fin à la relation ou que vous avez déjà franchi le pas, la première étape consiste à accepter cette rupture.

Dans cette phase, plusieurs éléments doivent être acceptés pour pouvoir avancer :

- Accepter la part de ressentis émotionnels désagréables : tristesse, chagrin, douleur, culpabilité, angoisse... des émotions qui font partie de la phase de "deuil" de la relation.

- Accepter également d'avoir besoin d'un peu de temps pour faire le deuil. Pour en savoir plus sur comment faire son deuil, cliquez ici

- C'est parfois plus difficile à accepter quand l'ex-conjoint(e) est parti(e) soudainement, sans donner d'explications. La phase d'acceptation concernant le fait de ne pas avoir eu d'explications est à effectuer.



Les changements après une rupture


Nous faisons face à certains changements : la personne n'est plus présente en rentrant à la maison, on peut avoir le sentiment de se sentir seul(e), d'avoir un manque de l'ex-conjoint... mais aussi parfois des changements de vie : changement de lieu de vie, d'entourage (les enfants qu'on a moins souvent, des amis qu'on perd...).

Il peut arriver de penser qu'on ne peut pas vivre sans cette personne. Certains comportements peuvent alors se développer : l'envie de lui envoyer des messages, de l'appeler, d'aller le suivre sur les réseaux sociaux ...

La sensation de manque fait régulièrement partie de cette seconde phase du deuil.



Se poser les bonnes questions

Faire le point pour en tirer les apprentissages en se posant les questions suivantes, de manière la plus sincère avec vous même, peut s'avérer très utile :

- Qu'est-ce qui n'a pas fonctionné entre nous ?

- Pourquoi est-elle/est-il parti ou pourquoi l'ai-je quitté ?


Ces questions sont d'autant plus importantes à se poser lorsque vous avez eu plusieurs relations qui n'ont pas fonctionné : il se peut que certains schémas négatifs se répètent.

Pouvoir les repérer pour pouvoir agir dessus est la clé pour vous épanouir par la suite.



Laisser le temps

Après une forte déception, on peut devenir cynique, désabusé, pessimiste et s'enfermer dans un état de déprime voire un état dépressif. C'est tout à fait normal au départ de ressentir ses sentiments. En général, ils s'atténuent avec le temps. Si par contre, ils s'installent et que l'état dépressif perdure, il peut s'avérer utile de se faire accompagner pour pouvoir en sortir.

En général, on considère que le deuil est réellement fait lorsqu'on arrive à repenser à son ex conjoint sans d'émotions/de ressentis trop forts, c'est-à-dire sans trop de douleur, de colère, de tristesse ou de ressentiments. Simplement, cela se produit le jour où on a accepté que c'est vraiment terminé, que la page se tourne permettant ainsi d'écrire les nouveaux chapitres de notre nouvelle vie. Si ce n'est pas le cas, il est possible qu'une forme de dépendance affective se soit installée L'article suivant sur la dépendance affective peut vous intéresser. Vous le trouverez ici. Après une séparation, un divorce, de nombreuses personnes démarrent de nouvelles histoires qui se passent très bien, parfois se remarient sans être sujet à la peur que l'histoire ne fonctionne pas.


Les conséquences sur les enfants

Trouver un équilibre sur les questions liées à l'éducation des enfants n'est pas toujours simple. Les parents doivent s'assurer de ne pas reporter les conséquences de la séparation sur leurs enfants, les préserver est primordial et de faire en sorte de maintenir le plus possible la séparation comme un problème à régler entre adultes. En étant irritable, énervé, déprimé, agressif de façon général et/ou envers le conjoint dont on vient de se séparer pendant une période relativement longue, des répercussions néfastes risquent de se faire ressentir auprès des enfants. Leur expliquer ce qui se passe leur permet de mieux comprendre que vous pouvez ressentir des émotions désagréables à certain moment, mais aussi à accepter la situation, qui n'est pas toujours simple pour eux non plus.

Exercices pour avancer suite à une rupture

- Notez sur une feuille de papier vos ressentis, écrivez ce qui vous pèsent, ce que vous avez sur le cœur. - Ecrivez ce qui s'est passé dans votre relation : comment vous vous êtes rencontrés, vos traits de caractère respectifs, ce qui fonctionnait bien dans votre couple, ce qui fonctionnait moins bien, comment cela s'est terminé... - Ecrivez la même chose que l'exercice précédent pour vos dernières relations passées : cet exercice peut permettre de détecter si vous avez un schéma répétitif négatif lors du choix du conjoint ou lors de comportements qui amènent à la fin de la relation. Soyez honnête et sincère avec vous-même, si vous souhaitez que ces exercices vous soient utiles pour avancer. Si après avoir suivi ces conseils et laisser s'écouler un peu de temps, le temps nécessaire d'acceptation, vous sentez que c'est encore difficile de réaliser certaines phases du deuil par vous-même, l'hypnose peut vous aider. C'est avec plaisir d'échanger si vous avez la moindre question. Retrouvez toutes les informations sur l'hypnose ainsi que mes coordonnées ici Bien à vous, Laurie Le Borgès Hypnose Paris 20

Bibliographie

- Psychologies lien

- Psychologue.net lien

145 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout