La personnalité dépendante

Dernière mise à jour : 16 avr.

La personnalité dépendante est caractérisée par un besoin général et excessif d'être prise en charge ce qui conduit à un comportement soumis et “collant” ainsi qu’à une peur de la séparation qui apparaît au début de l'âge adulte et est présent dans des contextes divers.

La prévalence est de 0,49% à 0,6% de la population.

La personne a une dépendance psychologique persistante aux autres individus.

personnalité dépendante hypnose, hypnose paris 20, laurie le borgès hypnotherapeute paris 20

Le DSM-5, le manuel de diagnostic et de statistique des troubles mentaux, place le trouble de la personnalité dépendante dans la catégorie du Groupe C, c'est-à-dire les personnalités anxieuses et craintives. Le DSM-5 reconnaît une trouble de la personne dépendante lorsqu’au moins 5 critères sont présents. Le CIM, la Classification Internationale des Maladies reconnaît le trouble à partir de 4 critères parmi les suivants où la personne :

  • a des difficultés à prendre des décisions de la vie courante sans être rassurée ou conseillée de manière excessive

  • a du mal à initier des projets ou à faire des choses seule, par manque de confiance en son propre jugement ou en ses propres capacités plutôt que par manque de motivation ou d’énergie.

  • a du mal à exprimer un désaccord avec autrui de peur de perdre son soutien ou son approbation. Attention à ne pas confondre avec une situation où la personne est victime comme ça peut être le cas pour les violences conjugales où la personne peut avoir peur et donc ne pas exprimer un désaccord

  • a besoin que d’autres personnes assument les responsabilités dans la plupart des domaines de sa vie. Elle autorise ou encourage son entourage à prendre la plupart des décisions importantes à sa place.

  • se sent mal à l’aise ou impuissante quand elle est seule par crainte excessive d’être incapable de se débrouiller par soi-même. Ceci va créer des préoccupations excessives à devoir se retrouver en situation de se débrouiller tout seul.

  • cherche en excès à obtenir le soutien et l’appui d’autrui au point de faire volontairement des choses désagréables. Elle ne prend pas en compte ses besoins et s’occupe des besoins des personnes dont elle dépend, quitte à faire des tâches désagréables (telles que des corvées…) pour ne pas se retrouver seule.

  • lorsqu’une relation proche arrive à sa fin, elle cherche de manière urgente une nouvelle relation qui puisse assurer les soins et le soutien dont elle a besoin.

  • éprouve de la réticence à faire des demandes même justifiées aux personnes dont elle dépend (par désir de symbiose).


Lorsque ces critères sont rigides, non adaptés et persistants et causent des difficultés significatives dans le fonctionnement de la personnalité ou engendrent une souffrance, on parle de trouble de la personnalité dépendante.



Les caractéristiques du trouble de la personnalité dépendante


On retrouve très souvent chez une personnalité dépendante les critères suivants :

  • le pessimisme

  • les doutes de soi

  • une tendance à se rabaisser, à se considérer comme stupide

  • prend la critique comme une preuve de sa nullité

  • recherche la surprotection et/ou la domination

  • devient anxieux face à des décisions à prendre, n’ose pas faire et va alors procrastiner

  • évite les postes à responsabilité

  • un risque important de troubles dépressifs, d’anxiété ou de troubles de l’adaptation

  • l’impression que les autres personnes sont puissantes, compétentes et capables de leur apporter une forme de sécurité.

Dans certains cas, on retrouve des liens avec la personnalité anxieuse. Vous trouverez un article sur le sujet ici



Les causes


On retrouve plusieurs éléments régulièrement présents :

  • une anxiété de séparation

  • des comportements parentaux inadaptés comme :

  • des déficits de l'apprentissage de l’autonomie : les parents n’ont pas appris à l’enfant à s’éloigner et à revenir

  • l’absence d’encouragement dans les efforts d’autonomie de l’enfant ou adolescent

  • des parents insécurisants qui renforcent l’accrochage. Plus le parent est distant, plus l'enfant s’accroche pour essayer de trouver désespérément la sécurité dont il a besoin.

  • des parents surprotecteurs qui renforcent l'idée de vulnérabilité et d’incapacité à y’arriver sans “celui qui sait".

  • des événements de la vie traumatiques :

  • une dépression parentale qui crée une absence psychique du parent

  • des disputes conjugales

  • une séparation prolongée ex: l’internat…

  • la maladie grave d’un parent

  • l'hospitalisation prolongée de l’enfant

  • des difficultés socio-économiques

  • de multiples déménagements


En termes de référence, le film Tanguy est une belle illustration du trouble de la personnalité dépendante.



Quelles sont les solutions pour accompagner un trouble de la personnalité dépendante ?


La première étape primordiale est d'aller effectuer un diagnostic auprès de son médecin traitant ou d'un psychiatre. Plusieurs approches apportent des résultats :

  • la thérapie individuelle

  • la thérapie de groupe

  • l’hypnose en accompagnement d’une thérapie individuelle


Le travail va se faire en plusieurs temps sur différents aspects :

  • l’identification avec la personne de son dialogue intérieure nuisible et auto destructeur

  • l'apprentissage de l'expression de son avis personnel, de la prise de décisions

  • la banalisation des échecs

  • l'encouragement des initiatives plutôt que les réussites

  • l'incitation à participer à des activités variées...


Pour aller plus loin, retrouvez un article sur la personnalité narcissique ici


C'est avec plaisir d'échanger si vous avez la moindre question. Retrouvez toutes les informations sur l'hypnose ainsi que mes coordonnées ici


Si l'article vous a plu, n'hésitez pas à le partager :)


Bien à vous,

Laurie Le Borgès

Hypnose Paris 20


84 vues0 commentaire